News Business....7J/7
Twitter
Facebook
Mobile
Newsletter

Présentation du produit : Paint Racer

BVNews.fr - 20/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 122 fois |

Les tests d'ovulation en pratique, un moyen de multiplier vos chances d'avoir un enfant !

BVNews.fr - 27/01/2018 - 0 Commentaire| Lu 130 fois |

Redushaper : Un t-shirt amincissant pour une silhouette affinée

BVNews.fr - 26/01/2018 - 0 Commentaire| Lu 131 fois |

Ceinture D'électrostimulation Abdo Express + 2 Gels - Produit Original M6

BVNews.fr - 18/01/2018 - 0 Commentaire| Lu 123 fois |

ACTIBRUSH – Brosse à récurer sans fil et rechargeable avec Rallonge

BVNews.fr - 17/01/2018 - 0 Commentaire| Lu 110 fois |
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Présidence d’Engie : Jean-Pierre Clamadieu en pole position

Rédigé le 13 Février 2018 à 07:38 | Lu 84 fois

Le président du comité exécutif du groupe Solvay, reçu à Bercy lundi 12 février, sera soutenu par les cinq représentants de l'Etat lors du vote du conseil d'administration, qui se tiendra le mardi 13 février.



Ce sera donc certainement Jean-Pierre Clamadieu. Depuis que l'Etat, actionnaire d'Engie à 24,1%, a suggéré qu'il était en faveur du maintien d'une présidence dissociée plutôt que la nomination d'Isabelle Kocher au poste de PDG comme elle l'aurait souhaité - même, de nombreux noms ont circulé pour prendre le relais de Gérard Mestrallet.

Atteint la limite d'âge, ce dernier avait obtenu en 2016 une prorogation de deux ans de la présidence du conseil d'administration, jusqu'au 18 mai. Cela incluait Patricia Barbizet (anciennement Artemis), Anne-Marie Idrac (ancienne présidente de la RATP et ancienne ministre), Jacques Aschenbroich (Valéo), Fabrice Brégier, ancien patron d'Airbus Commercial, déjà administrateur d'Engie, Jean-Dominique Senard (Michelin) et même, brièvement, Ségolène Royal.

Membre du Corps des Mines

Jean-Pierre Clamadieu est enfin le candidat de l'Etat. Seul candidat reçu ce matin à Bercy par le ministre de l'Economie, il sera épaulé par ses cinq représentants au conseil d'administration (sur un total de 19), qui doit se réunir en conseil d'administration extraordinaire ce mardi en début d'après-midi selon les informations de l'AFP. Agé de 59 ans, Jean-Pierre Clamadieu, qui avait déjà basculé dans le passé à la tête d'EDF ou d'Areva, n'ira pas à la fin de son mandat de président du comité exécutif de Solvay, groupe franco-belge basé en France. la fusion en 2011 de Rhodia et de Solvay.

Après une visite de l'administration et d'un cabinet ministériel, Jean-Pierre Clamadieu, diplômé de l'Ecole des Mines de Paris et membre du Corps des Mines comme de nombreux acteurs du secteur de l'énergie, a rejoint le groupe Rhône-Alpes. Poulenc, devenu plus tard Rhodia, où il a été nommé CEO en 2008.

Vice-Président du Comité Exécutif de Solvay lors de la fusion des deux groupes en septembre 2011, il en est Président depuis mai 2012.

Quel accord au sein de l'équipe à la tête du groupe?

Impliqué dans les problématiques du développement durable et du changement climatique, il a été président de la Commission pour le développement durable du Medef de 2007 à 2014, mais aussi, dans le cadre de l'Institut Montaigne, un groupe de travail auteur d'un rapport favorable sur le gaz de schiste.

Les observateurs soulignent que Jean-Pierre Clamadieu, encore jeune, hésitera probablement à se limiter à une simple figuration.

La vraie question est celle du bon accord de l'équipe à la tête d'une entreprise en pleine transformation comme le sont la plupart des grands acteurs de l'énergie.

Isabelle Kocher, quant à elle, a refusé ces dernières semaines de commenter à la fois la décision de l'Etat et le choix du nouveau président. Mais il semble évident qu'un malentendu du duo - comme celui qui a été répandu ces deux dernières années entre elle et le président sortant - ralentirait certainement la transformation du groupe qu'elle a commencé à battre.

Mestrallet, Kocher, Engie, GDF Suez, Gérard, Isabelle, 2015.04.24, gaz, pétrole, nucléaire, énergie, énergies renouvelables, Courbevoie, Après le départ de Mestrallet, Engie gardera une double direction ...

Engie veut accélérer la croissance de ses métiers prioritairesIsabelle Kocher ne sera pas nommée présidente d'Engie
Engie: l'Etat est prêt à nommer un nouveau présidentEngie: le remplacement de Mestrallet, à la tête du conseil d'adm ...
Isabelle Kocher, nouvelle directrice générale EngieEngie: Transformer au-delà des énergies renouvelables

(avec latribune.fr)

Notez
Rédigé le 13 Février 2018 à 07:38 | Lu 84 fois



Bon à Savoir | Conseils | Royaume Uni | Infos Plus | News Showbiz | Débat / Réflexion | Placement | Buzz sur le net | France | Transport | La Femme | News People | Outil Gestion | Outil Création | Info Utile | Annonces | Interview | Allemagne | Le Qatar | La Chine | Economie Africaine | Réseaux sociaux | Economie - Européenne | Hommes Leaders | Sexualité | Insolite | Sans Tabou | Relax | Shopping / E-Book | Nutrition | Etats Unis | Monaco | Santé | Canada | Italie | Formation | Alerte Prévention | Immobilier | Vos Droits | Banques | Portrait | News International