News Business....7J/7
Twitter
Facebook
Mobile
Newsletter

Présentation du produit : Paint Racer

BVNews.fr - 20/04/2018 - 0 Commentaire| Lu 122 fois |

Les tests d'ovulation en pratique, un moyen de multiplier vos chances d'avoir un enfant !

BVNews.fr - 27/01/2018 - 0 Commentaire| Lu 130 fois |

Redushaper : Un t-shirt amincissant pour une silhouette affinée

BVNews.fr - 26/01/2018 - 0 Commentaire| Lu 131 fois |

Ceinture D'électrostimulation Abdo Express + 2 Gels - Produit Original M6

BVNews.fr - 18/01/2018 - 0 Commentaire| Lu 123 fois |

ACTIBRUSH – Brosse à récurer sans fil et rechargeable avec Rallonge

BVNews.fr - 17/01/2018 - 0 Commentaire| Lu 110 fois |
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

France : Elle se bat depuis 8 ans pour quitter son HLM devenu trop grand

Rédigé le 27 Octobre 2017 à 06:26 | Lu 36 fois

Une situation ubuesque: alors que le président Macron martèle son souhait de mettre fin au maintien à vie des locataires dans les HLM quand leur situation évolue, on apprend qu’une locataire se bat sans succès depuis des années pour obtenir un logement plus petit.



Le gouvernement l’a rappelé à plusieurs reprises avant de présenter sa stratégie logement: à l’avenir, les logements HLM devront être mieux adaptés au profil de leurs occupants. Pour enterrer définitivement le principe du maintien à vie dans les lieux, la situation des locataires serait examinée tous les six ans pour prendre en compte l’évolution de leur situation familiale (notamment les enfants qui quittent le domicile). Un examen qui viendrait se rajouter à celui des revenus qui est déjà effectif. Or, comme le rapporte Le Parisien, il peut arriver que des locataires se battent sans résultat pour quitter un appartement devenu trop grand après une évolution familiale.

Le quotidien décrit le calvaire de Naïma qui lutte depuis 2009 pour quitter son logement de 110 m² à Antony, en région parisienne, afin d’obtenir un appartement plus petit et moins cher. Elle n’a aujourd’hui pas grande utilité de ses quatre chambres, ses deux salles de bains et son dressing alors que son mari l’a quittée et que leurs trois enfants volent de leurs propres ailes.

En revanche, le loyer de cette grande surface absorbe la quasi-totalité des revenus de cette ancienne agente hospitalière de 58 ans. Un blocage d’autant plus désespérant que le bailleur Antony Habitat, qui gère ce logement, aurait 2000 dossiers de demandes de logements sociaux en attente, à en croire Le Parisien.

Une situation bloquée par le mari

Comment en est-on arrivé à cette situation ubuesque? Le bailleur estime qu’il ne peut pas bouger compte tenu de la réglementation, car Naïma est toujours mariée et que son mari figurant sur le bail, il doit lui aussi exprimer sa volonté. Ce à quoi la locataire rétorque qu’elle n’a plus aucune nouvelle de son mari... Et voilà comment une situation s’enlise pendant des années. Ce qui n’empêche pas le bailleur de déclarer au Parisien que quand la situation se sera décantée «on réagira très vite et on la relogera».

Notez
Rédigé le 27 Octobre 2017 à 06:26 | Lu 36 fois



Bon à Savoir | Conseils | Royaume Uni | Infos Plus | News Showbiz | Débat / Réflexion | Placement | Buzz sur le net | France | Transport | La Femme | News People | Outil Gestion | Outil Création | Info Utile | Annonces | Interview | Allemagne | Le Qatar | La Chine | Economie Africaine | Réseaux sociaux | Economie - Européenne | Hommes Leaders | Sexualité | Insolite | Sans Tabou | Relax | Shopping / E-Book | Nutrition | Etats Unis | Monaco | Santé | Canada | Italie | Formation | Alerte Prévention | Immobilier | Vos Droits | Banques | Portrait | News International