News Business....7J/7
Twitter
Facebook
Mobile
Newsletter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

France : Ce qu'il faut savoir sur les nouveaux tarifs des médecins à partir du 1er novembre

Rédigé le 17 Septembre 2017 à 04:49 | Lu 60 fois

Une nouvelle convention médicale entre en vigueur à partir du 1er novembre, avec à la clé des augmentations de tarifs.



À partir du 1er novembre prochain, une nouvelle convention médicale signée entre les médecins et l’assurance maladie entre en vigueur. La nouvelle grille des tarifs des actes et des prestations vient ainsi d’être publiée au Journal Officiel. Si la consultation de base chez un médecin généraliste reste à 25 euros (elle était passée de 23 à 25 euros le 1er mai dernier), la convention médicale crée deux nouvelles consultations plus onéreuses pour les patients.

La première d’entre elles est la consultation dite "complexe", qui sera facturée 46 euros. Seules certaines pathologies ou suivis sont concernés. Parmi eux, le suivi et la prise en charge des enfants de 3 à 12 ans en risque avéré d’obésité, celle des nouveau-nés "nécessitant un suivi spécifique par le pédiatre entre la sortie de maternité et le 28e jour suivant la naissance" ou encore la consultation pour obtenir une première contraception pour les jeunes filles de 15 à 18 ans. Dans certains cas, ces consultations complexes seront majorées de 16 euros (pour une consultation au prix de 62 euros donc) pour certaines pathologies comme l’asthme ou une pathologie oculaire grave.

60 euros pour les consultations dites "très complexes"

Un deuxième type de consultations, dites "très complexes", est également créé. Le tarif appliqué par le médecin passera alors à 60 euros. Les consultations très complexes porteront sur certaines pathologies comme les annonces de cancer, les maladies rénales chroniques ou les cas de "malformation congénitale ou de maladie grave du fœtus".


Dernier changement, le tarif des visites longues passe de 56 à 70 euros. Celles-ci seront désormais possibles trois fois par an, contre une seule fois auparavant.

challenges.fr

Notez
Rédigé le 17 Septembre 2017 à 04:49 | Lu 60 fois



Cuisine | Bon à Savoir | Royaume Uni | Conseils | Infos Plus | News Showbiz | Débat / Réflexion | Placement | Voyages | Buzz sur le net | France | Transport | La Femme | News People | Outil Gestion | Outil Création | Info Utile | Annonces | Interview | Allemagne | Le Qatar | La Chine | Economie Africaine | Réseaux sociaux | Economie - Européenne | Hommes Leaders | Sexualité | Insolite | Sans Tabou | Relax | Shopping / E-Book | Nutrition | Etats Unis | Monaco | Santé | Canada | Italie | Formation | Alerte Prévention | Immobilier | Vos Droits | Banques | Portrait | News International