News Business....7J/7
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Engie : se transformer au-delà des énergies renouvelables

Rédigé le 15 Janvier 2018 à 16:11 | Lu 64 fois

Tout en revendiquant la position de leader sur le marché éolien et solaire français, la société d'énergie vise également à développer des solutions décentralisées qui impliquent plus qu'une simple production d'énergie sans carbone.



C'est au dernier étage du musée du quai Branly qu'Isabelle Kocher a choisi de présenter ses voeux à la presse le 15 janvier. L'occasion pour le directeur général d'Engie de rappeler que la fondation, mécène du musée, participe à la rénovation du mur végétal, et surtout que l'établissement est un client de sa filiale de gestion des installations, Cofely. A ce titre, le groupe contrôle tous les services de ce site qui comprend cinq bâtiments - dont un théâtre et un cinéma - construits sur 46.660 m² et un jardin de 18.000 m², et accueille chaque mois 125.000 visiteurs. Au-delà du support en terme d'énergie (maîtrise des coûts et performance), les équipes Engie assurent le confort de ces visiteurs ou la sécurité des biens et des personnes.

Un exemple parmi plusieurs de ces «solutions décentralisées» dont l'approvisionnement en énergie n'est qu'une composante et qui constituent aujourd'hui l'un des trois piliers du développement d'Engie, avec son historique de gestion de grands réseaux électriques et notamment gaziers, et la production de énergie gratuite.

Bientôt 32 GW d'énergies renouvelables en portefeuille

Sur ce dernier point, Isabelle Kocher est ravie d'avoir développé au cours des deux dernières années au moins 6 gigawatts (GW) de nouvelle capacité renouvelable dans le monde - soit l'équivalent de six Fessenheim - auxquels s'ajoutent 6 autres GW à propos de être construit.

Ces 12 GW complètent un portefeuille existant de 20 GW - y compris l'hydroélectricité - et font d'Engie un leader mondial des énergies renouvelables. Dans son pays d'origine, en particulier, le patron revendique la première place. «Nous étions déjà n ° 1 dans l'énergie éolienne, et maintenant nous sommes dans le solaire», dit-elle.

Interrogé sur le projet de parc éolien offshore au large du Tréport, contesté par les pêcheurs et critiqué en octobre par le parc naturel marin de l'estuaire de la Picardie, il rappelle les modifications (mâts supérieurs, interruption du travail pendant les périodes de nidification, réduction de moitié des rejets de métaux lourds ...) ont été proposés pour répondre à leurs craintes. L'agence française pour la biodiversité (AFB), qui supervise les parcs naturels marins français et a auditionné le groupe le 22 décembre, doit prendre sa décision le 1er février. Isabelle Kocher reconnaît qu'un rejet serait interprété comme un signal très négatif. Et probablement, même si elle ne le dit pas, en abandonnant ces projets en France.

En pole position sur les énergies renouvelables

Symbolique, cette première place en France n'est pas contestée, notamment avec l'éternel rival EDF, qui a annoncé il y a quelques semaines son ambition de développer 30 GW d'électricité solaire sur le sol national d'ici 2035. Fin décembre, le cabinet spécialisé Finergreen a publié un classement placé l'électricien en tête à cause d'une méthode de calcul qui tenait compte de la participation financière des acteurs des parcs éoliens et solaires. réagir. Dans la foulée d'une étude publiée par l'Agence internationale de l'énergie (IRENA) prédisant la prochaine compétitivité de toutes les énergies renouvelables, Isabelle Kocher reconnaît volontiers qu'il s'agit d'un domaine de développement important pour toutes les parties prenantes.

Mais il est convaincu que la présence géographique du groupe dans pas moins de 70 pays, supérieure à celle de la plupart de ses concurrents, lui confère un avantage précieux pour capter une part significative de la croissance du secteur.

Et il s'appuie davantage sur sa capacité à «intégrer ces capacités renouvelables dans des solutions plus complexes» combinant la production d'énergie, le stockage - pour lequel le gaz est important - ou l'effacement, ce qui facilite l'intégration dans les réseaux.

Décarbonatation et négawatts

Parce que les énergies renouvelables ne sont à ses yeux que le premier étage de la fusée. Cela a semblé le plus évident dans la foulée de la COP21, mais depuis lors, on a pris conscience de la volonté d'aller plus loin, y compris la décarbonisation, au-delà de l'électricité seule, des réseaux de chaud et de froid et de mobilité. Ou en développant la capacité de production de Negawatts. En d'autres termes, des baisses de la consommation d'énergie, avec un service rendu équivalent, qui permettent aux clients d'Engie d'investir dans leur cœur de métier.

C'est sur tous ces leviers qu'Engie entend établir la croissance future. Sans oublier ses grands projets d'infrastructures et leur développement à l'étranger. Surtout au Chili et au Brésil, où le groupe avoue être potentiellement intéressé à prendre une participation dans le réseau de gazoducs de la compagnie pétrolière nationale Petrobras.

bvnews.fr (avec latribune.fr)

Notez
Rédigé le 15 Janvier 2018 à 16:11 | Lu 64 fois




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Septembre 2018 - 07:47 Départs en série au siège de Carrefour

France - Politique | France - Economie | France - Culture | France - Médias | France - Société | France - Innovation | France - Entreprise | France - Finance | France - Immobilier | France - Transport | France - Faits Divers | France - Industrie | France - Sport | France - Automobile | France - Scandale | France - Sondage | France - Le Ras Le Bol


Twitter
Facebook
Mobile
Rss
YouTube


Inscription à la newsletter



Shopping / E-Book

Appareil anti ronflement Clip Air, l'espoir pour ceux qui souffrent de ronflements !

FitMotivaction Ceinture de Sudation Abdominale en Néoprène

Minceur Ceinture Vibrante,Brûler les Graisses,Perte Poids Massage

Climatiseur Portable - Ventilateur USB Multifonction

5 Astuces pour gagner de l'argent avec les paris sportifs !

Présentation du produit : AbdoForte