News Business....7J/7
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Comment (bien) négocier son salaire quand on est une femme

Rédigé le 26 Octobre 2018 à 08:38 | Lu 48 fois

Comment se préparer à une négociation salariale et que faire en cas d'échec? La responsable de l'initiative #NégoTraining en faveur de l'égalité professionnelle délivre ses conseils pour (bien) négocier son salaire quand on est une femme.



En 2018, les inégalités salariales subsistent plus que jamais dans les entreprises. À travail égal, les femmes sont rémunérées environ 9% de moins que les hommes et l'écart atteint 25% pour l'ensemble d'une carrière, et 37% au moment de la retraite, a rappelé dernièrement la ministre du Travail Muriel Pénicaud, dénonçant un "système aberrant". Pour tenter de réduire ces inégalités, l'initiative #NégoTraining a lancé en septembre 2017 un programme gratuit de formation à la négociation salariale pour les femmes.

L'objectif étant de former 1.000 femmes d'ici à la fin 2018 et 5.000 d'ici à 2020. Ce dispositif est porté par la Chaire RSE (Responsabilité sociale des entreprises) d'Audencia Business School dans le cadre de la Plateforme RSE de la métropole nantaise. Sa responsable, Anne-Laure Guiheneuf, détaille à Challenges ses conseils pour (bien) négocier son salaire quand on est une femme.

Ne pas s'auto-censurer

"C'est un sujet complexe, parce qu'il y a de nombreuses dynamiques différentes qui se confrontent. Mais l'une des difficultés majeures reste l'auto-censure. La négociation salariale est un exercice qui est souvent mal vécu par les femmes. Au point qu'elles ne vont finalement même pas effectuer la démarche de négocier leur salaire. Et l'un des principaux obstacles à la négociation salariale des femmes, c'est quand même le sujet de la maternité, qui revient tout le temps.

À partir du moment où une femme va devenir maman, elle sera considérée comme moins productive et on va moins la positionner sur des postes à responsabilité. Quand vous êtes enceinte, vous ne pouvez pas négocier et quand vous revenez d'un congé maternité, c'est compliqué de négocier une augmentation salariale. On se rend compte que les femmes peuvent parfois perdre des années sur ce simple sujet et forcément, cela creuse les inégalités salariales."

Choisir le moment propice

"Il y a des moments qui sont plus ou moins propices à la négociation. On parle souvent des entretiens annuels, mais ce n'est pas toujours le moment le plus stratégique pour aller négocier son augmentation, parce que tout le monde y va en même temps. Parfois, quand on a rencontré un succès sur un projet, il ne faut pas hésiter à entrer dans une démarche pro-active et de signifier à votre directeur des ressources humaines ou votre supérieur que vous souhaitez avoir un entretien sur votre développement de carrière.

Finalement, vous coupez un peu l'herbe sous le pied de votre supérieur et vous venez à un moment où on ne s'attend pas forcément à vous voir. Parfois, ça peut bien fonctionner d'être actrice de sa négociation. Vous êtes dans une bonne dynamique, en mode conquérante. Il faut savoir qu'il y a deux moments propices pour négocier son salaire. Quand on change de poste dans son entreprise et quand on change d'entreprise. Ce sont des moments clés où il ne faut pas se rater. Quand on négocie sur le même poste, on va rarement au-delà de 3 à 5% d'augmentation salariale."

Connaître sa valeur sur le marché

"Beaucoup de femmes se rendent à leur entretien de négociation salariale, sans forcément bien se préparer. Donc elles vont se retrouver rapidement à court d'arguments face à quelqu'un qui a l'habitude d'avoir des personnes qui viennent négocier leur salaire. Il est donc important de ne pas être dans une discussion déséquilibrée avec votre employeur. Pour cela, il faut bien se préparer en amont et laisser la partie affect de côté.

Il s'agit de reposer les choses de manière objective, employer un vocabulaire positif et savoir se vendre. Donc il faut montrer que notre demande est construite. On peut aller se renseigner sur sa valeur sur le marché via des sites spécialisés comme l'Apec et LinkedIn et ainsi proposer des chiffres qui sont en corrélation avec ce qui se pratique sur le marché du travail. On incite aussi les femmes à être dans la transparence sur leur salaire dans l'entreprise. On parle très peu des rémunérations des uns et des autres, donc il y a une certaine opacité qui rend la négociation plus compliquée. Plus on sera dans la transparence, plus négocier sera facile."

Définir son seuil de résistance

"On préconise aux femmes de ne pas donner un chiffre précis, mais d'être plutôt dans une logique de fourchette avec un gap qui se situe entre 15 et 20%. Ce qui permet de donner le sentiment à votre interlocuteur que vous n'êtes pas figée sur un chiffre et que vous êtes dans une dynamique d'ouverture. Il a ainsi le sentiment d'avoir le choix dans sa réponse, ce qui est plus efficace en termes de négociation.

Ce qui est important de définir en termes de stratégie, c'est le seuil de résistance en dessous duquel vous ne voulez pas aller. Se fixer cet objectif et s'y tenir. Ensuite, il y a deux stratégies différentes. Si vous demandez entre 32 et 37K€, se dire que votre seuil de résistance est de 30. Donc si l'employeur prend le bas de la fourchette, vous êtes contente, parce que vous êtes bien au-delà du seuil de résistance que vous vous étiez fixée. Sinon, vous jouez la transparence et finalement, 32 correspond à votre seuil de résistance. Sachant que si l'employeur sort de cette fourchette, ça fonctionne moins."

Améliorer sa rémunération au sens large

"Il faut aussi envisager la rémunération comme un package et se dire qu'à l'intérieur, il y aura de la prime et des avantages en nature, et l'on peut aussi se positionner sur de la flexibilité et pourquoi pas du télétravail. C'est aller chercher des choses qui améliorent à la fois la rémunération au sens monétaire du terme et aussi la qualité de vie au travail. Si on s'enferme sur la simple question du salaire, ça peut parfois être un élément bloquant. Il s'agit d'essayer de réfléchir à toutes les pistes que l'on peut activer pour améliorer sa rémunération au sens large."

Être à l'écoute de l'autre

"Le jour de l'entretien, il faut arriver avec un état d'esprit positif, mais aussi être dans l'empathie. C'est important à la fois de se valoriser, mais aussi d'être à l'écoute de l'autre. Il faut être dans une co-construction avec son interlocuteur, s'adapter à la personne qui est en face de vous et ne pas uniquement se valoriser soi mais aussi votre équipe. Il faut être dans une vraie discussion et un échange dans un cas idéal. Être dans le "je" mais aussi dans le "nous".

De manière générale, il faut éviter les arguments de type 'nounou' ou 'inégalités salariales', mais valoriser ses succès et arriver à prouver à son interlocuteur que l'on mérite cette augmentation, d'abord en tant que salariée de l'entreprise, et en dehors des problématiques de genre. Si on voit au bout de plusieurs entretiens que la situation est figée sur les égalités hommes/femmes, on peut intégrer cet argument dans son discours, mais il vaut mieux l'éviter, sinon on rentre vite dans le conflit."

Ne pas s'arrêter au non

"Il faut être dans la culture de l'écrit. Après un entretien, il est important de faire un récapitulatif de ce qui s'est dit et de l'envoyer par mail à son interlocuteur. Ce qui constitue une trace écrite et permet de formaliser ce qui a été dit. Il faut se dire que si la négociation n'a pas été possible aujourd'hui, on donne rendez-vous son interlocuteur dans six mois et ce rendez-vous, on le prend maintenant. Il ne faut pas s'arrêter à un "non".

On remet les choses sur le tapis et on ne laisse pas la situation s'éterniser. On peut aussi s'inscrire dans une logique d'augmentation progressive pour entrer dans un esprit d'ouverture. Et si la question est complètement bloquée, on peut aussi s'ouvrir au marché et à d'autres opportunités."

(avec challenges.fr)

Notez
Rédigé le 26 Octobre 2018 à 08:38 | Lu 48 fois



Carrières | Amour & Couple | Cuisine | Bon à Savoir | Innovation | Livres / E-Book | Royaume Uni | Conseils | Infos Plus | News Showbiz | Débat / Réflexion | Placement | Article Sponsorisé | Nos Services | Voyages | Science Tech | Mobile | Management | Bien être | Automobile | Bourse | Investissement | Buzz sur le net | Succès Story | Télécom | Femme Actuelle | France | Trucs Astuces | Finance | Transport | Europe | La Femme | Tourisme | News People | Outil Gestion | Outil Création | Info Utile | Bricolage | Interview | Allemagne | Le Qatar | La Chine | Economie Africaine | Réseaux sociaux | Economie - Européenne | Hommes Leaders | Sexualité | Insolite | Internet | Sport International | Shopping | Nutrition | Etats Unis | Monaco | Santé | Canada | Italie | Formation | Alerte Prévention | Immobilier | Vos Droits | Banques | Portrait | News International | Annonces


Twitter
Facebook
Mobile
Rss
YouTube


Inscription à la newsletter



Shopping

Appareil anti ronflement Clip Air, l'espoir pour ceux qui souffrent de ronflements !

BVNews.fr - 31/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 670 fois |

FitMotivaction Ceinture de Sudation Abdominale en Néoprène

BVNews.fr - 28/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 642 fois |

Minceur Ceinture Vibrante,Brûler les Graisses,Perte Poids Massage

BVNews.fr - 27/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 674 fois |

Climatiseur Portable - Ventilateur USB Multifonction

BVNews.fr - 13/07/2018 - 0 Commentaire| Lu 728 fois |