News Business....7J/7
Twitter
Facebook
Mobile
Newsletter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

8 conseils pour que vos e-mails professionnels ne finissent pas à la corbeille

Rédigé le 3 Décembre 2017 à 15:49 | Lu 73 fois

Chaque minute, des millions d'e-mails circulent. En un clic, notre e-mail parvient à notre destinataire. Si dans notre vie quotidienne on peut contourner les difficultés de l’écriture et ses méandres par des abréviations ou des phrases tronquées, il n’en est pas de même dans la relations avec nos clients, nos fournisseurs, nos partenaires professionnels ou les business angels…L’entrepreneur et le créateur sont très souvent soumis à l’urgence, leur temps est compté, chronométré…



Chaque minute, des millions d'e-mails circulent. En un clic, notre e-mail parvient à notre destinataire. Si dans notre vie quotidienne on peut contourner les difficultés de l’écriture et ses méandres par des abréviations ou des phrases tronquées, il n’en est pas de même dans la relations avec nos clients, nos fournisseurs, nos partenaires professionnels ou les business angels…L’entrepreneur et le créateur sont très souvent soumis à l’urgence, leur temps est compté, chronométré…

Guide Bien Démarrer Son Business


Or, internet a transformé chacun de nous en assistante de direction supposé maitriser l’écriture professionnelle, ses formules introductives, ses formules de politesse, ses mots de liaison et un vocabulaire empli de nuances modulées selon chacun de ses interlocuteurs.

La rédaction de l’e-mail dans le contexte professionnel suscite des questions récurrentes
"Comment saluer le destinataire ?", "Faut-il ajouter une phrase d'introduction ?", "Quelle formule de politesse choisir ?"

Remplissez avec soin le champ « Objet », premier contact avec votre destinataire

Le nombre d’e-mails reçus est en constante augmentation. Le correspondant est donc obligé de réaliser un tri dans la lecture de ses e-mails. Votre dentinaire voit en premier votre nom. Alors soit votre nom l’incite à ouvrir votre e-mail, soit votre nom l’incite à remettre la lecture à plus tard. Tout dépend de l’intérêt qu’il vous porte et des liens qui sont tissés entre lui et vous. C’est donc l’objet, quelle que soit la relation que vous entretenez avec le destinataire qui va le conduire à lire votre mail et y à y répondre. Il s’agit donc de capter son attention.

Si votre objet n’est pas explicite, il aura tendance à le lire en dernier. Surtout dans le cas où il pense ou sait que vous envoyez sans discernement des e-mails. Remplissez donc l’objet.

Si vous envoyez de nombreux e-mails dans une journée au même interlocuteur c’est l’objet et donc la nouveauté de l’information qui s’affiche dans le champ « objet » qui le conduira à lire et à ouvrir votre e-mail. Une fois que vous êtes rentré en conversation avec quelqu'un, évitez de laisser le champ objet ressembler à : RE:RE:RE:RE:RE: objet. Par exemple, si vous êtes en train de finaliser un devis pour un client, après plusieurs allers-retours, préférez un format qui permet à votre destinataire de s'y retrouver en modifiant le champ objet avec un simple : RE: devis proposition 3 du 5 décembre

Le champ Cc :

- les copies Le champ Cc (Copie carbone) permet de mettre en copie les destinataires qui ont besoin d’avoir l’information : supérieurs hiérarchiques, personnel d’un service… Ces derniers ne sont pas tous censés, en règle générale, répondre à l’e-mail mais seulement en prendre connaissance.
- Le champ Cci : les copies cachées Vous pouvez envoyer un e-mail à un grand nombre de destinataires tout en masquant à chacun d’entre eux le nom des autres destinataires. Le champ Cci (Copie carbone invisible) permet de respecter la vie privée de vos contacts c’est-à-dire de ne pas diffuser leurs adresses e-mails sans leur consentement.

Quels sont les risques d’utiliser le champ Cc au lieu du champ Cci ?

- Tous les noms des destinataires seront affichés. Dès lors n’importe quel destinataire pourra récupérer l’adresse des autres destinataires sans leur autorisation. En effet, si l’un des destinataires est un spammeur, il n’hésitera sans doute pas à utiliser toutes les adresses à des fins qui pourraient se révéler nuisibles à vos destinataires autant qu’à vous-même.

Comment faire pour protéger vos destinataires des spams ?

Ne saisissez pas la liste de vos destinataires dans les champs suivants : – champ À (en anglais To) – champ Cc (Copie carbone) mais saisissez-la dans le champ Cci (Copie carbone invisible, appelée également copie cachée) intitulé en anglais Bcc (Blind carbon copy).

Préférez les phrases courtes

Les phrases courtes et bien reliées entre elles par des mots de liaison permettent de faciliter la lecture pour le destinataire. En faisant les liens entre vos idées, vous le guidez et simplifiez sa compréhension.

Évitez les points d'exclamation

Il faut à tout prix éviter, dans le contexte professionnel car les points d'exclamation et les points de suspension sont une expression des sentiments.

Peaufinez votre conclusion

La formule de conclusion est obligatoire à la fin d'un premier mail. Elle marque un respect et montre que vous avez cherché à soigner votre courrier. Vous pouvez utiliser par exemple “Je vous remercie de l'attention que vous avez bien voulu porter à ma demande ”.

Choisissez la formule de politesse adaptée au destinataire

Enfin, la formule de politesse à la fin des e-mails est allégée. Il n'y a pas de règles établies. “Cordialement” et “Bien cordialement” sont souvent les formules consacrées. On peut varier avec “Bien à vous”, qui sous-entend un lien de sympathie ou une marque de profond respect envers l'interlocuteur. D'autres formules peuvent être utilisées comme “respectueusement” ou “salutations distinguées”.

Supprimez les abréviations

Dans un e-mail professionnel, les abréviations sont à supprimer ! L'e-mail n'est pas un texto. Il requiert de s’adresser avec courtoisie aux personnes.

Soignez votre orthographe

Ecrivez vos e-mails sous Word qui a un très bon correcteur orthographique. Et surtout, avant d'appuyer sur la touche “Envoyer”, relisez-vous plusieurs fois.

Respectez votre destinataire

Un courriel bien soigné, bien écrit, qui respecte les règles de politesse, met en valeur son auteur et atteste du respect qu'il porte au destinataire. Or, sous de faux airs de convivialité, l'e-exige que chacun acquière des compétences en écriture.

Guide Bien Démarrer Son Business



dynamique - mag


Notez
Rédigé le 3 Décembre 2017 à 15:49 | Lu 73 fois




Dans la même rubrique :
< >

Bon à Savoir | Royaume Uni | Conseils | Infos Plus | News Showbiz | Débat / Réflexion | Placement | Buzz sur le net | France | Transport | La Femme | News People | Outil Gestion | Outil Création | Info Utile | Annonces | Interview | Allemagne | Le Qatar | La Chine | Economie Africaine | Réseaux sociaux | Economie - Européenne | Hommes Leaders | Sexualité | Insolite | Sans Tabou | Relax | Shopping / E-Book | Nutrition | Etats Unis | Monaco | Santé | Canada | Italie | Formation | Alerte Prévention | Immobilier | Vos Droits | Banques | Portrait | News International